Bienvenue dans mon univers

Evénements partagés

Superbe accueil chez LINGEER

Une belle rencontre avec François Milliex pour la partie plus "politique". Un grand merci aux lectrices et à Régine Faïk pour son merveilleux Kasala de fin de séance

puis à la fin, un magnifique bouquet de fleurs. Je n'ai malheureusement plus de photo de bouquet mémorable!

débat passionné!

Je suis très honorée de la présence deDominique Aguessy

Le magnifique Kasala de Régine Faik offert à la fin de la rencontre chez les Lingeer

Café littéraire du 24 mai 2019 avec Françoise Thiry Pour la petite valise brune En ce jour du 24 mai 2019 Sous le rideau, la petite valise brune Va nous livrer tous ses secrets… Je me nomme Françoise Thiry Femme Métisse née en 61 après l’indépendance du Burundi Ma seconde vie commença à 6 ans en Belgique. Enfant arrachée à sa terre, Un homme inconnu me prit par la main… Voiture, couloir, escaliers infinis… Où suis-je ? Qui suis-je ? JE SUIS le fruit d’une de ces bonnes intentions qui ont pavé l’enfer Je suis l’Oubli organisé, que dis-je, Déni organisé Je suis moitié moi-même, moitié silence. Une goutte de couleur dans le sang de mes veines, A autorisé la blessure de ne savoir le nom de mon père. Je suis Fruit d’un secret que j’ai gardé longtemps Je suis contradiction d’une bourgeoisie dont je me nourris Mais aussi qui me blesse - Nationalité ? Mulâtre. Union d’une jument et d’un âne propres à la reproduction Je suis l’improbable Métisse Un imprévu dans la vie coloniale Je suis un statut qui n’existe pas Je suis là sans être là Celle qui n’a pas le droit de connaître son père Celle qui ne posera pas de question pensait-on Avant, Mulâtre. Aujourd’hui Métisse et demain… Afro quoi ? Je suis Françoise Thiry-celle-qui-résiste-à-la-stratégie-de-l’oubli Je suis la Résilience par ma capacité d’apprendre En moi siège le brassage d’une multitude d’horizons Issue d’un milieu contradictoire et enrichissant A la fois étouffant et ouvert Fille d’un père aveugle qui osait braver les conventions Je suis le Livre-Pont entre le JE et le TU Moi Françoise-femme-divisée Je parle à une autre partie de moi-même Je suis celle qui cherche ET celle qui s’est tue Je suis celle qui secoue le silence et crie l’opprobre Ma parole n’a plus de pitié : Sachez-le ! Je n’ai jamais oublié les gestes de ma mère ! Mon sang a gardé le goût de ses racines Elles sont là dans mes mots, mes peintures et mes rêves nocturnes Je suis une profonde solitude d’où germent des messages Je suis une part de rêve qui guide mes pas perdus Je suis un livre ouvert qui porte des réponses qu’aucun humain ne me partage Mères dépossédées, pères absents Enfants déparentés, comment effacer les blessures ? Moi, Françoise la partie Tue, je vais enfin PARLER Je veux te parler à TOI, la-Grande-qui-a-fait-des-études A présent que tes parents sont au ciel et ne t’entendront plus Je vais parler, je vais chercher Je vais continuer à croire au jour où nous pourrons tous nous rejoindre… De la part de Régine Faïk

présentation à Point culture sur le "métissage" animé par Nicole Grégoire avec Lisette Lombé, Françoise d'Adesky, Dana Schurmans

J'ai été très touchée par le témoignage et le travail de Lisette Lombé. Si vous souhaitez apprécier son parcours, voici le lien vers son site:

http://lisettelombe.com/

Un immense merci à mes amis namurois du CAI d'avoir organisé cette rencontre si émouvante pour moi, dans ma ville d'adoption.

Rencontre à la Maison de la Poésie organisée par le CAI de Namur

Emouvante rencontre dans ma ville adoptive. Belle présentation de la meilleure animatrice de Point Virgule. Merci à Assumani Budagwa et Philippe Mahoux pour leur présence et leurs apports enrichissants sur la question des Métis coloniaux. Merci à Pierre Doumont, journaliste à Canal C d'avoir modéré

Une rencontre très émouvante à la Maison de la Poésie dans ma ville d'adoption

Merci à Assumani Budagwa, Philippe Mahoux d'avoir été présents et d'avoir enrichi la rencontre et à Pierre Doumont pour avoir modéré le débat sur les métis coloniaux.