Bienvenue dans mon univers

Evénements partagés

Merci à Sylvie Kande

 

Sylvie Kande a rédigé une superbe analyse sur mon livre dans les Cahiers internationaux de symbolisme, une revue fondee en Suisse par Gaston Bachelard, Mircea Eliade, entre autres et maintenant publiée par le Centre de recherche de l'UMONS (CIEPHUMONS, Place du Parc, 20, B 7000 Mons att: Catherine Gravet) . Il s'agit du numéro 155-156-157 (2020). Son essai figure aux pages 187-195.

www.sylviekande.com

 

Cahiers internationaux de symbolisme A propos... Autres numéros... n° 155-156-157 / nov. 2020

Limites de la vie

Sommaire

INTRODUCTION:

La vie et ses limites par Pierre Gillis, Catherine Gravet

L'infinie longueur de l'immortalité par Laurence Ris, Pierre Gillis

Quand Pasolini regarde la psychanalyse, la psychanalyse regarde les queers par Fabrice Bourlez

In memoriam Raymond Renard, 1925 - 2020

In memoriam Jacques De Decker, 1945 - 2020

« Je suis plus que cela »: Rachida Lamrabet et la catégorisation de son œuvre Jossfinn BOHN

Médée, mère monstrueuse, ou les limites de la vie humaine dans « Chanson douce » et « Le Malheur du bas » Isabelle CHAUVEAU

La Mort et l’Esthétique du désaccord dans «M.M.M.M.» de Jean-Philippe Toussaint Juan-Miguel DOTHAS

Jean van Eyck, Roland Delcol et « les noces d’or et la mort » Malou GARANT

Apoptoses idéologiques? Pierre GILLIS

Mort rapprochée et mythe de Perséphone. Récits de romancières Catherine GRAVET

« La Mort de Tintagiles » de Maurice Maeterlinck. Des « limites » potentielles d’un symbole et de sa traduction Kevin HENRY et Laure KAZMIERCZAK

Poétique du désoubli dans « Sous le rideau, la petite valise brune » de Françoise Thiry Sylvie KANDÉ

Le Burlesque et les Limites de la vie N’gouan Yah Édith KOFFI

« Je n’ai pas pu garder ça pour moi » : approche stylistique du sentiment de honte dans les témoignages de femmes incarcérées aux États-Unis Audrey LOUCKX

Confession d’une morte : deux relectures de Françoise de Rimini Katherine RONDOU

«Une petite tombe de plus» Émile Van Balberghe

Les Limites de la vie en Polynésie française Natalia VELA AMENEIRO

À propos de…Résumés – Abstracts

 

 

Pour soutenir les auteurs de Meo Editions

 

https://www.meo-edition.eu/actualites.html

La 8ème édition du Festival BXL se livre aurait dû ouvrir ses portes à La Maison de la Francité, ces 28 et 29 novembre 2020. Devant l'annulation de toutes les manifestations littéraires, est lancée la première édition de « Bruxelles se livre(s) DIGITAL ». EN PRATIQUE : du 13 novembre au 17 décembre 2020,sera en avant, CHAQUE JOUR, sur le site « anti-covid » www.restezalamaison.be, sur la page Facebook de la Maison de la Francité et via les gentils influenceurs qui auront envie de partager, un des 35 livres qui auraient dû être présentés « en vrai » à la Maison de la Francité, fin novembre dans le cadre du festival en présentiel. Bien sûr, comme chaque année, le public pourra acquérir ces livres, chez les libraires locaux de son choix ou via l’e-shop de la librairie FILIGRANES partenaire du festival. C’est là l’occasion de faire de jolis CADEAUX pour les fêtes de fin d’année, autant que l’opportunité de SOUTENIR NOS AUTEURS, NOS ÉDITEURS ET NOS LIBRAIRES ! Pour découvrir les 35 livres présentés dans le cadre du festival digital BRUXELLES SE LIVRE(S), rendez-vous, du 13 novembre au 17 décembre 2020 sur : http://www.bruxellesselivre.be 3/11 : Bird et le mage Chô, d’Annie Préaux 18/11 : Le Carré d’or, de Michel Joiret 24/11 : Pas faite pour, de Véronique Adam 1/12 : Une histoire belge, de Robert Massart 8/12 : On ne coupe pas les ailes aux anges, de Claude Donnay.

PAR PREVENTION CONTRE LE CORONAVIRUS, LA RENCONTRE LITTERAIRE ANIMEE PAR FRANCOISE HOUDART ET PREVUE LE 20 MARS A 19H30 A LA BIBLIOTHEQUE DE BOUSSU EST ANNULEE. MILLE EXCUSES.

foire du livre

Bonjour,

Si vous voulez me retrouver à la foire du livre, je serai au stand Meo-Edition les vendredi et dimanche de 16h à 18h. 

https://flb.be/

Bonjour à toutes et tous, J'ai le grand plaisir de vous transmettre l'invitation du centre culturel de Boussu informant de la présentation de mon livre "Sous le rideau, la petite valise brune", édité chez Meo-Edition. Sera présent François Milliex, Président de l'AMB que je remercie d'avance pour avoir accepté la projection de son film de sensibilisation "Métis/enfants oubliés de la colonisation". Par ailleurs, il aura l'occasion d'enrichir la rencontre par ses interventions. La rencontre sera animée par l'auteure Françoise Houdart et son époux Renild Thiébaut. Françoise Houdart parlera également de son livre Niakobok, un chant venu du Sénégal évoquant la belle figure de Véronique Lambert, cantatrice. Bienvenue donc à tous ceux qui nous rejoindront. Pour ceux qui n'ont pas l'occasion de venir, vous pouvez toutefois et si vous le désirez diffuser cette information à des personnes susceptibles d'être intéressés. Un grand merci à vous tous. Au plaisir de vous revoir bientôt,

https://www.areaw.be/francoise-houdart-niokobok-le-chant-senegal-de-veronique-recit-ed-audace/

Vous pouvez consulter l'impressionnante bibliographie de Françoise Houdart surhttps://fr.wikipedia.org/wiki/Françoise_Houdart ou mieux encore en la lisant!